De tous les betta incubateurs buccaux, cette espèce (avec l’espèce voisine, Betta albimarginata Kottelat et Ng, 1994) est certainement la plus colorée.

 

Betta channoides mesure environ 5 cm.  On le trouve à Borneo, notamment dans la rivière Mahakam.  Une population très colorée peut être trouvée près du village de Pampang.

 Cette espèce est absolument somptueuse.  Les photos montrent bien la beauté des mâles.  Une robe pourpre éclatante, un  liseré noir et blanc sur les nageoires, une grosse tête de bouledogue, tout fait de ce poisson une espèce spectaculaire. 

Très timide, cette espèce peut être maintenue en petits groupes, préférentiellement avec un ratio de mâles plus important que de femelles.  On évitera la présence d’espèces agressives même plus petites car cette espèce est vraiment farouche.  De plus, les betta de ce groupe mangent difficilement des granulés ou des paillettes et nécessitent absolument de la nourriture vivante ou congelée. 

 La maintenance est assez simple pour autant que les conditions soient bonnes. Ce betta rouge est une espèce d’eau noire.  On le maintiendra donc dans une eau au kH non mesurable.  L’eau sera acidifiée et tamponnée avec des feuilles de chênes ou des cônes d’aulnes.  Les feuilles pourront être présentes en épaisse couche, ce qui rassurera les betta.  On peut aussi mettre des feuilles de Terminalia catappa mais j’estime que ce matériel est très cher pour des résultats comparables et qui plus, est son exploitation et surtout son importation ont une empreinte écologique beaucoup trop importante.  La température peut fluctuer de 23 à 25°c.

Une chose importante à savoir (communication personnelle de Marion Zöller) est que cette espèce déteste l’eau neuve.  On procèdera donc à des petits changements d’eau espacés.  Marion ne fait un changement d’eau que de 10 % une fois par mois.  Cette espèce semble être bien adaptée dans une eau riche en matières organiques.

 

Un petit bac de 30-40 lsuffit pour trois mâles et deux femelles par exemple.  Les femelles peuvent se montrer plus agressives que les mâles.  On décorera le bac avec des racines, branchettes, péricarpes de noix de coco, de manière à créer des territoires.  Une plantation flottante est idéale.  Quelques Cryptocorine pourront agrémenter le sol.

 

La reproduction se passe sans problème dans de bonnes conditions de maintenance.  Comme chez tous les Betta, la ponte a lieu dans la position classique mais généralement au fond et dans un endroit abrité.  La femelle récupère les œufs fécondés et les donne au mâle.  Il va conserver ces œufs puis les larves entre 15 et 20 jours.  Les alevins prendront une nourriture fine (infusoires e a) pendant les premiers jours et mangeront des nauplies d’artemia immédiatement après.

 

Habituellement, les betta incubateurs ne mangent pas leurs alevins mais il est utile de séparer le mâle si on veut élever un maximum de jeunes.

 

Un bac bien aménagé se peuplera rapidement de nombreux petits betta qui complèteront la colonie.

 Merci à Marion Zöller pour ses photos

Christian Van Belle